juin 24, 2021

Comment éviter les incendies domestiques ?

Le risque d’incendie concerne tous les établissements, y compris toutes les habitations. Les équipements de sécurité type vidéosurveillance ou alarme peuvent empêcher les intrusions et cambriolages mais un départ de feu doit absolument être détecté au plus tôt et ce grâce à l’installation de matériaux dédiés. Plusieurs choses sont à savoir avant de sélectionner son matériel de sécurité incendie.

Comment un incendie domestique peut-il se déclencher ?

Les incendies domestiques se déclenchent très vite dans une maison ou un appartement et peuvent être particulièrement destructeurs, que cela soit sur les biens ou les résidents. Lorsqu’un départ de feu intervient la nuit, le risque de décès est démultiplié, d’où l’importance de s’équiper de dispositifs performants.

Il faut savoir que les incendies sont prioritairement causés par les installations électriques, dans environ deux interventions sur trois des pompiers. Pour éviter ce genre d’accident, il est conseillé de ne pas laisser une multiprise branchée et surchargée, également en veillant à bien débrancher ses appareils électroniques pendant la nuit ou en changeant ses équipements vétustes ou défectueux. Ces petits gestes simples peuvent déjà limiter grandement le risque d’incendie dans votre loyer.

Mais il existe évidemment une multitude d’événements qui peuvent causer un départ de feu, pas seulement en raison d’un électronique défaillant ou mal branché. En effet, la présence d’un tissu ou d’un vêtement particulièrement sensible sur un radiateur ou un appareil chauffant peut rapidement se transformer en catastrophe, tout comme une lampe à proximité d’un rideau ou un drap, sans oublier des plaques de cuisson non éteintes. Le danger est souvent invisible mais il est capital de s’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard.

Mais cela n’est pas tout, puisqu’il faut aussi faire attention à ces gestes, notamment dans la cuisine, là où le feu de déclenche la plupart du temps. Une casserole laissée sur une plaque de cuisson chaude, des couverts ou un plat dans un four allumé peuvent rapidement créer un départ d’incendie. Ce sont ce genre de maladresse qui sont souvent à l’origine d’un drame, tout comme l’ancienneté ou la qualité du logement ainsi que de ses équipements et meubles. Par exemple, la présence d’une cheminée dans sa maison ou son appartement multiplie par dix le risque d’incendie, d’où l’importance d’un entretien régulier.

Comment empêcher un incendie dans son logement ?

S’il existe un risque de dommage important, il reste important de ne pas paniquer à la vue d’un départ d’incendie, qui peut être contenu rapidement si l’on applique les bons gestes et qu’on est équipé d’un matériel prévu à cet effet. Voici quelques uns des gestes simples qui peuvent notamment sauver des vies et éviter le pire.

Les astuces pour limiter le risque d’incendie

La grande majorité des Français laisse l’électricité active en cas d’absence longue. En plus de devoir consommer et donc payer plus, ce comportement peut engendrer un incendie qui sera dévastateur puisque personne ne sera présent sur place pour tenter d’éteindre les flammes. Ainsi, il est fortement conseillé de couper l’électricité du domicile et le gaz lorsque l’on doit d’absenter quelques jours. Aussi, les équipements de sécurité incendie doivent être munis de la norme NF afin de garantir une fiabilité et une sécurité sans accroc.

Aussi, la présence de détecteur de fumée est aujourd’hui obligatoire dans toutes les habitations, ce qui est notamment pratique dans le cas où un incendie se déclenche la nuit, afin d’être réveillé à temps de prévenir également le voisinage. Ce qui est d’autant plus essentiel lorsque l’on sait que la majorité des incendie meurtriers interviennent la nuit. Il faut les placer dans les pièces de vie (chambre, salon) ou bien dans le couloir afin d’avoir accès aux sorties. Les produits inflammables ne doivent également pas être placés à proximité d’une source de chaleur. Enfin, nous vous conseillons de faire un double (photocopie, scan) de vos documents importants ainsi que de faire un briefing aux plus jeunes du loyer comme prévention en cas d’incendie.

Ce qu’il faut faire en cas d’incendie

Toutes ces précautions ne suffisent pas toujours à éviter le départ d’un feu dans son logement. Dans ce cas, le plus important est avant tout de se mettre hors de danger et protéger particulièrement les individus à risque (enfants, personnes âgées…). Il ne faut donc pas prendre de risque inutile et prévenir les secours, après avoir tenu au courant les occupants et les voisins. Ainsi, lors du départ d’un feu et après avoir écarté tout le monde du danger, vous pouvez tenter de l’éteindre avec l’aide d’extincteur ou de couvertures en attendant l’arrivée des pompiers. Seule l’issue qu’ils emprunteront doit être laissée ouverte, il faut fermer toutes les autres pour limiter la propagation du feu.

L’utilisation de l’extincteur est néanmoins réservé à certains types de feu. En effet, il sera inutile sur de grandes flammes mais efficace sur un feu sec qui vient de se déclencher, par exemple ceux qui apparaissent dans une poubelle. Dans le cas où le feu est déjà dans toute la pièce, la solution est d’évacuer, bien fermer la porte et contacter les secours. Si un incendie démarre chez votre voisin, il est possible de mettre un linge humide sur le bas de vos portes afin d’éviter qu’il se propage dans votre domicile.

Enfin, nous rappelons que l’utilisation des ascenseurs est à proscrire et qu’il est très important de se protéger le nez ou la bouche si la fumée est à proximité et qu’il faut se déplacer sur les genoux pour éviter l’air potentiellement toxique. Plusieurs idées reçues ont aussi besoin d’être clarifiées : arroser un feu avec de l’eau ou l’étouffer avec un vêtement ne permettent pas toujours de l’éteindre et il peut être dangereux de s’y approcher de trop près. Une explosion peut même en découdre en attisant les flammes.

Rappel immédiat pour un devis rapide et gratuit

Votre message a bien été envoyé
Une erreur s'est produite lors de l'envoie, veuillez réessayer plus tard

Nos références